"Plus gay sans mariage" : le nuage de fumée de Xavier Bongibault

Bon, pas besoin de vous redonner le contexte… Je voudrais simplement poser une question urgente.

Voilà : Xavier Bongibault, la « caution gay » des militants anti-mariage pour tous, se présente partout comme le « président de l’association Plus gay sans mariage ».

Ma question est : cette association existe-t-elle ? Si elle existe, a-t-elle une existence autre qu’administrative ? Combien d’adhérents compte-t-elle ? En dehors du fait d’avoir des adhérents, que fait-elle (en dehors de servir de caution à Bongibaut) ? Et surtout, que représente-t-elle réellement ?

Pour le moment, en tapant « Plus gay sans mariage » dans un moteur de recherche, on tombe sur un blog WordPress qui ne compte qu’un seul billet, posté en juillet 2012, qui consiste lui-même en une image contre le mariage pour tous. Si vous cliquez sur « A propos », il n’y a rien. Voilà tout ce que je peux trouver pour le moment. Les annonces d’associations parues au Journal officiel ? Rien. Le chiffre de 250 membres qu’on trouve dans deux ou trois articles sur le Web ? Je ne trouve aucune source. Tout le reste, ce sont des articles, soit sur des sites d’extrême-droite (la fachosphère, quoi), soit dans les médias.

Vous pardonnerez mon caractère terriblement sceptique. Je ne crois pas à la réalité de cette association. Je crois déjà à peine à Xavier Bongibault (à peine davantage à Frigide Barjot, d’ailleurs).

Je pense que tout le pays, y compris les médias généralistes, est actuellement victime d’une campagne de comm’ adroitement ficelée menée par une minorité d’opposants farouches et bien organisés au projet de loi, qui, en vrais petits terroristes de l’information, sont occupés depuis quelques mois à se faire passer pour beaucoup, beaucoup plus représentatifs qu’ils ne sont de la réalité du pays, et qui en profitent pour embringuer les hésitants en agitant leurs pires fantasmes, par désinformation interposée (vous savez, « parent 1, parent 2 » et autres mensonges).

Un nuage de fumée qui essaie d’allumer le feu.

Mais au bout d’un moment, il faut arrêter de tousser et dissiper la fumée.

Bien sûr, je ne dis pas qu’il n’y a pas vraiment d’opposants à cette loi dans l’opinion ; je dis qu’une petite minorité farouche déploie en ce moment une comm’ monstre pour donner à ses idées réacs beaucoup plus d’importance qu’elle n’en ont réellement dans le pays en 2012-2013.

Si, comme je le pense, cette association n’a pas vraiment d’existence, alors, à quel titre ce monsieur Bongibault se répand-il dans les médias depuis des semaines ? À quel titre est-il interviewé par tous, plutôt que… n’importe qui d’autre, en fait ? À quel titre, à part celui d’avoir été littéralement inventé en quelques semaines grâce aux efforts d’une poignée de militants et une série de soutiens ponctuels opportunistes, bien contents de compter une nouvelle faction, fût-elle fictive, parmi leurs rangs qu’ils grossissent déjà par toutes sortes de procédés douteux ?

Parce que bon, moi je fais partie d’au moins trois ou quatre associations et je peux m’arranger pour entrer au bureau d’une ou deux, si je sais que ça va me permettre d’être partout dans les journaux et à la télé du jour au lendemain…

Alors, quelqu’un a plus d’informations ? (Des vraies, je veux dire.)

Parce que bon, en l’absence d’autre chose, pour moi, Bongibault n’est rien du tout.

Il pourra être roi à la prochaine galette, s’il veut. Et encore. Il faudra qu’il trouve la fève. Sinon, nada.

Il est plus que temps que cette mauvaise farce, dont les médias qu’on croyait les plus sérieux finissent par être aussi les dupes, se termine enfin.

EDIT le 22 mars 2013 : le site du journal Le  Monde publie aujourd’hui une enquête de Samuel Laurent : « Derrière la grande illusion de la « Manif pour tous » ». Le journaliste y montre notamment qu’un tiers des associations composant la « Manif pour tous » sont des coquilles vides. Pourquoi a-t-il fallu attendre des mois pour qu’un travail journalistique sérieux soit effectué en profondeur sur ce mouvement, alors que les médias LGBT et des gens comme moi (je n’étais pas le seul, loin de là) avaient dénoncé depuis longtemps ce nuage de fumée organisé ? Enfin, mieux vaut tard que jamais…

DucDeWestminster(Illustration : De Cape et de crocs, d’Ayroles et Masbou, tome 4, page 10.)

Publicités

3 réflexions sur « "Plus gay sans mariage" : le nuage de fumée de Xavier Bongibault »

  1. Attention, une association peut être une association de fait, elle n’a pas besoin d’être une association de droit ^^

    Et ensuite, hé bien le journal officiel a un site rien que pour les associations déclarées administrativement, je suis allée voir : que dalle

    http://www.journal-officiel.gouv.fr/association/

    C’est sûr que si on se veut « officiel », il vaut mieux être déclaré, quand même…

    Disons que je partage l’avis de Maitre Eolas : les anti-mariage n’ont pas forcément eu beaucoup de choix pour trouver un homosexuel de leur avis, et que quand on n’a pas le choix, on prend ce qu’on trouve, et ce qu’on trouve, heu… voilà quoi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s