[Événement] Dimanche 18 à Paris : discussion sur l'asexualité

Je relaie cette annonce d’une discussion sur l’asexualité, une orientation sentimentale encore très peu connue. Quel rapport avec la bisexualité ? Même s’il n’y en avait aucun, ça ne m’arrêterait pas, remarquez… mais ce n’est pas impossible qu’il y en ait un. Il  y a différents degrés d’asexualité, certains consistant simplement en une attirance sexuelle très faible, et n’excluant évidemment pas qu’on puisse être attiré-e par des gens de l’autre sexe, du même sexe, un peu les deux, ou aussi par des transgenres/queer, etc. De plus, ce n’est pas parce qu’on est asexuel qu’on n’a pas de vie affective et sentimentale, et là encore il y a toutes sortes de cas de figure possibles. Bref, ce sera l’occasion d’en apprendre plus, justement !

Ah ben, le site de l’Association pour la visibilité asexuelle en parle sur son site. Voici le paragraphe à ce sujet :

Est-ce que les personnes asexuelles ont des préférences de genre dans les relations ?
Bien que les personnes asexuelles n’aient pas d’attirance sexuelle, bon nombre d’entre elles ressentent ce qu’on appelle de l’attirance romantique. Or, cette attirance romantique est souvent genrée. On parle alors volontiers d’orientation romantique.

Certaines personnes asexuelles se décrivent comme hétéroromantiques (ressentent des sentiments romantiques pour des personnes d’un autre genre), homoromantiques (ressentent des sentiments romantiques pour des personnes d’un même genre), biromantiques (des sentiment romantiques pour les hommes et les femmes), panromantiques (sans préférences de genre). Enfin, les asexuels aromantiques ne ressentent pas d’attirance romantique.

Sur ce, l’annonce, donc :

« Ce dimanche le 18 novembre à 17h, Alice et Baptiste de l’Association pour la Visibilité Asexuelle (AVA) lanceront une discussion sur l’asexualité.

Plus d’info :
Vous êtes sans doute nombreuses et nombreux à avoir déjà entendu parler de l’asexualité. Ça vous dit quelque chose. Malheureusement, il arrive encore trop souvent que la parole des premières et premiers concernés soit oubliée de ce genre de discussion. Et en France, nous sommes bien souvent relégué-es au rang d’objets de science ou de curiosités publiques.

C’est pour remédier à cette situation que nous aimerions vous parler des idées, des débats et de la diversité que l’on peut trouver dans le mouvement asexuel. Car au-delà des définitions – une personne asexuelle est une personne qui ne ressent pas (ou peu) d’attirance sexuelle – il y a mille façon de vivre son asexualité. Et nous essaierons de vous en donner un aperçu. Nous essaierons aussi de vous faire partager une partie des discussions et des façons nouvelles de penser la sexualité qui sont au cœur de nos communautés et qui en font selon nous la richesse. En un mot, nous essaierons de vous communiquer notre propre histoire avec nos propres mots. Et c’est pas plus mal !

Quelques questions parmi celles qui seront abordées :

Qu’est-ce que l’asexualité ?
Asexualité et antisexualité?
Qu’est-ce qu’une orientation romantique ?
Asexualité, amour, amitié et intimité
Qu’est-ce que l’aromantisme ?
Les personnes asexuelles ont-elles un plan secret pour dominer le monde ?

La Mutinerie est un lieu féministe et ouvert à tou-TE-s, Par et pour les Meufs, Gouines, Trans’, Queers.
176-178 rue Saint Martin, 75003 Paris
Ouvert tous les jours de 16h à 2h
http://www.lamutinerie.eu
Métro : Rambuteau (11) – Etienne Marcel (4) – Chatelet (1-7-14) »

Il y a aussi le site de l’Association pour la Visibilité Asexuelle : www.asexualite.org et l’événement Facebook dédié.

Publicités

Les événements prévus pour la Journée de la bisexualité 2012

MISE À JOUR LE 23 SEPTEMBRE : Belle journée de la bisexualité à tou-te-s ! N’oubliez pas d’en parler autour de vous, de remplir et de diffuser le questionnaire en ligne, et, si vous voyez les équipes associatives en action, de leur parler et de les prendre en photo pour qu’on en ait des souvenirs à mettre en ligne ! J’ai ajouté un début de revue de presse dans la section « Internet », des détails sur les événements ailleurs dans le monde, ainsi qu’un communiqué de l’association bi lyonnaise France Bisexualité Info qui regrette de ne pas avoir été davantage associée aux actions de ce week-end malgré ses demandes : j’attire encore une fois l’attention sur cette toute jeune association motivée et énergique, qui relaie d’ailleurs beaucoup d’articles via son blog. Gageons que la coopération entre associations saura s’améliorer d’ici à l’an prochain.

MISE À JOUR LE 22 SEPTEMBRE (3e MàJ) : ajout dans la partie Internet : le comité ILGA Europe, branche européenne de l’International Lesbian, Gay, Bisexual, Trans and Intersex Association, a publié vendredi 21 septembre un communiqué de soutien à l’occasion de la Journée de la bisexualité. + Ajout du lieu du Pot de Bi’cause dimanche 23 (réservé aux adhérents et participants à l’enquête bi). + SOS Homophobie PACA a mis en ligne les premières photos des équipes en action avec le questionnaire bi à Marseille, sur l’événement Facebook dédié. Sur Internet, le questionnaire en ligne avait été rempli par 2000 personnes environ samedi 22 au matin : n’hésitez pas à le remplir et à le diffuser !

—–

La Journée de la bisexualité, le 23 septembre, approche à grands pas ! Le 23 même, mais aussi les jours précédents et suivants, divers événements sont organisés en France et dans le monde à cette occasion. Alors, qu’est-ce qui se prépare, où, comment, par qui, et comment participer ou donner un coup de main ?

Je vais tâcher de regrouper dans ce billet toutes les informations que j’aurai d’ici le 23, ce qui signifie aussi que cette page est susceptible d’être mise à jour au fil du temps. Et si vous avez eu vent de quelque chose qui n’est pas sur cette page, ce serait massivement chou de votre part de me la relayer pour que je l’ajoute !

À Paris

– Le samedi 22 et le dimanche 23 septembre (matin et après-midi) aura lieu une action commune organisée par les associations Bi’Cause, SOS Homophobie, le MAG Jeunes LGBT et Act-Up. Un questionnaire sur la bisexualité, mis au point par ces associations, sera proposé au public dans plusieurs endroits (rues, places, centres commerciaux…) par des équipes de deux ou trois personnes. Exemples d’endroits où vous pourrez les voir en action à Paris : à Beaubourg (centre Pompidou), au Luxembourg, à la Défense, dans les marchés d’Aligre et de Place Monge. Les résultats seront ensuite dépouillés et les premiers résultats seront publiés rapidement. Pour cette action, ces associations recherchent toujours de bonnes volontés, pour s’intégrer aux équipes chargées de faire remplir le questionnaire dans les rues, ou bien pour dépouiller les résultats en fin d’après-midi

Si vous êtes intéressé-e, envoyez un mail à Bi’cause à : association_bicauseAROBASEyahoo.fr

Pour passer par le MAG, l’adresse à utiliser est administrateur04AROBASEmag-paris.fr

– Le dimanche 23 à 18h au centre LGBT Paris-Île-de-France aura lieu un pot organisé par Bi’cause destiné aux adhérents de l’association et aux personnes qui auront participé aux équipes de diffusion du questionnaire. Le lieu est encore à préciser pour le moment.

À Strasbourg

– Le samedi 22 et le dimanche 23 septembre (matin et après-midi), une équipe devrait faire remplir le questionnaire sur la bisexualité réalisé conjointement par quatre associations LGBT ou bi (détails ci-dessus dans « À Paris »). Si ça vous intéresse, contactez les associations concernées via leurs sites web.

– Le groupe bi AmBIvalence, contacté, m’a indiqué qu’un événement était organisé à titre privé le 23 (MàJ : c’est sur leur agenda ici où ils expliquent pourquoi c’est organisé en privé). Je n’ai pas eu de détails, mais, si ça vous intéresse, vous pouvez les contacter via leur site web.

À Besançon

– Le samedi 22 et le dimanche 23 septembre (matin et après-midi), une équipe devrait faire remplir le questionnaire sur la bisexualité réalisé conjointement par quatre associations LGBT ou bi (détails ci-dessus dans « À Paris »).

À Nantes

– Le samedi 22 et le dimanche 23 septembre (matin et après-midi), une équipe devrait faire remplir le questionnaire sur la bisexualité réalisé conjointement par quatre associations LGBT ou bi (détails ci-dessus dans « À Paris »).

En Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le samedi 22 et le dimanche 23 (matin et après-midi), la délégation PACA  de SOS Homophobie souhaite également proposer au public le questionnaire sur la bisexualité (cf. ci-dessus « À Paris »). Je relaie l’appel à bonnes volontés : « Nous souhaitons mettre en place des équipes à Nice, Marseille, Aix, Avignon et Montpellier. Vous pouvez vous manifester par retour de mail en indiquant dans quelle ville vous voulez nous rejoindre. » Si vous êtes intéressé-e, envoyez un mail à sos-pacaAROBASEsos-homophobie.org ou allez sur la page Web de la délégation PACA.

À Marseille

Samedi 22 septembre, rencontre-débat « Comment lutter contre la biphobie » organisée par la délégation PACA de SOS Homophobie à partir de 19h au bar “le WAAW”, 16 rue Pastoret, Marseille 6ème. Je retransmets la suite de l’annonce : « Et toute la soirée, nous rencontrerons et présenterons l‘association SOS homophobie aux nouvelles et nouveaux. Évidemment, touTEs les militantEs et sympathisantEs seront bienvenuEs pour ce débat et cette réunion de rentrée.  » L’événement est annoncé sur le site de la délégation et a aussi une page sur Facebook pour ceux qui y sont. MàJ le 22 : la page Facebook arbore désormais quelques photos des équipes en pleine action avec le questionnaire !

Sur Internet : sites relais et revue de presse

J’ai donné ci-dessus les liens vers les sites des associations organisant des événements IRL. Il faut signaler que le site Internet de Bi’cause, après une petite panne, a changé d’adresse ces derniers jours : il se trouve désormais à l’adresse bicause.webou.net.

Sur Twitter, il y a les comptes des associations françaises, principalement le Twitter de Bi’cause, mais aussi celui de SOS homophobie et de sa délégation en PACA, celui du MAG et celui d’Act Up Paris, ou bien le hashtag général #Bisexualité. Mais ce serait bien de se mettre d’accord sur un hashtag commun propre à l’événement pour en parler, du genre #Bi2012, histoire que chacun retrouve facilement tout ce qui se dit dessus.

Le questionnaire sur la bisexualité peut être rempli en ligne sur cette page du site de SOS Homophobie, et dispose d’un blog Yagg ici. Voyez aussi le communiqué de presse interassociatif pour le lancement du questionnaire. MàJ : le samedi 22 au matin, environ 2000 personnes avaient rempli le questionnaire en ligne. L’information est aussi relayée sur divers sites, dont celui des associations LGBT de Toulouse et Sida Info Service.

Le comité ILGA Europe, branche européenne de l’International Lesbian, Gay, Bisexual, Trans and Intersex Association, a publié vendredi 21 septembre un communiqué de soutien à l’occasion de la Journée de la bisexualité.

La presse en ligne parle de la Journée de la bisexualité 2012. La presse LGBT, d’abord : « Des associations interrogent : « Pour vous, la bisexualité, c’est quoi ? » sur tetu.com (article du 20) ; « Journée de la bisexualité » sur Zagay (le 21 septembre). Mais aussi la presse généraliste : l’Indépendant du Midi évoque l’événement à Montpellier (article du 20 septembre).

Synchronisation des associations Paris-province : une organisation à parfaire. Dans un communiqué du 22 septembre, l’association bi lyonnaise France Bisexualité Info regrette de n’avoir pas été assez associée à l’enquête sur la biphobie, malgré de nombreuses prises de contact réalisées avec les associations qui l’organisent. Un couac regrettable, peut-être à mettre au compte de la constitution encore toute récente du site en association (elle a été créée en mars, j’en parlais là), qui fait qu’elle est moins connue que Bi’cause. Rappelons-le : Bi’cause n’est plus la seule association bi en France ! Il y a France Bisexualité Info à Lyon, et le groupe AmBIvalence à Strasbourg (qui a fait le choix de rester pour le moment un groupe informel de fait, sans se constituer en association). Je ne doute pas qu’une meilleure synchronisation entre les actions des associations bi et LGBT sur l’ensemble du territoire ne tardera pas à se mettre en place.

Ailleurs dans le monde

Si vous êtes hors de France ou que vous connaissez des gens qui sont hors de France à ce moment-là, sachez qu’il y a pas mal d’événements organisés un peu partout dans le monde. Le nom anglais de la Journée de la bisexualité utilisé au Royaume-Uni est le « Bi Visibility Day » (la « Journée de la visibilité bisexuelle ») ; aux États-Unis, c’est le « Celebrate Bisexuality Day » (« Journée Célébrez la bisexualité »).

Le site september23bi.org se propose de regrouper les événements organisés à cette occasion. Bon, dans les faits, c’est un site maintenu par le magazine britannique Bi Community News, et ce sont les événements britanniques qui sont le plus détaillés, mais on trouve aussi des événements dans plusieurs autres pays du monde (voyez ci-dessous). Sur les réseaux sociaux, on trouve la page Facebook correspondante Bi Visibility Day et plusieurs événements anglophones, ici ou par exemple.

Au Royaume-Uni, où la communauté bi est nombreuse et active, de très nombreux événements ont été organisés, à Salford, Edimbourg, Londres, Brighton, Birmingham, Bristol, Cardiff, Nottingham, Sheffield, Winchester, Wolverhamption et Manchester.

Au Danemark, les bi de Copenhague se sont retrouvés au siège de LGBT Danmark pour une soirée dîner-DVD autour du film allemand 3 (Tom Tykwer, Allemagne, 2010).

Aux États-Unis, des événements ont été organisés à Princeton, Boston, New York, Los Angeles, Chicago et St-Paul (Minnesota). Outre le site september23bi.org indiqué plus haut, vous trouverez des informations sur le blog de l’association BiNet USA. À Berkeley, les législateurs ont officiellement adopté le 23 septembre comme Bi Visibility Day (articles sur un blog du Los Angeles Times et sur le San Francisco Chronicle) : c’est la première ville du pays à donner une reconnaissance légale à cette journée.

En Australie, la radio Joy FM, diffusée à Melbourne, a accordé un temps d’antenne à des interviews de bi parlant de leur coming out, en association avec l’organisation Bi Alliance.

Et vous ?

Si vous êtes une association, une institution, un média, si vous tenez un blog, si vous êtes Yaggeur ou Yaggeuse, si vous avez un profil sur Facebook, Twitter, etc., qu’allez-vous faire à cette occasion ? Et même si vous n’êtes rien de tout ça, d’ailleurs ? Ça peut être l’occasion d’en parler avec des ami-e-s ou des proches, ou d’organiser une soirée DVD avec un film parlant de bisexualité, ou de faire écouter aux gens des chansons de bi, ou alors, si vous avez la flemme d’être sociable, de rester au chaud et de vous documenter sur le Web… quels sont vos projets ?

Encore une fois, n’hésitez pas à corriger et à compléter les annonces d’événements, je mettrai l’article à jour !

[Événement] Activités de Bi'cause en septembre 2012

Je transmets le communiqué de l’association bisexuelle parisienne Bi’cause sur ses activités du mois de septembre :

* lundi 10 septembre, 20h, au centre LGBT : Bi’Causerie conviviale de « rentrée », échange autour d’un verre. Nous y évoquerons notamment les dernières nouvelles à propos de la préparation, les 22 et 23 septembre, de la journée internationale de la bisexualité et du questionnaire sur la bisexualité.
* samedi 15 septembre, de 15h à 17h (puis pot de l’amitié), rentrée des associations au centre lgbt ; Bi’Cause y tiendra un stand, c’est une autre occasion pour se rencontrer.
* samedi 22 et dimanche 23 septembre (dans le cadre de la journée internationale de la bisexualité le 23 septembre) : lancement du questionnaire sur la bisexualité mis au point par Bi’Cause, SOS Homophobie, le MAG lgbt Jeunes et Act-Up ; il sera en ligne , mais aussi porté durant ces deux jours, par des « équipes » constituées par les 4 associations, publiquement dans la rue, des centres commerciaux, des parvis etc. Les bonnes volontés sont… bi’envenues !
* dimanche 23 septembre, fin d’après-midi, heure et lieu à préciser : initiative conviviale de fin du week-end.
* lundi 24 septembre, 20h, au centre lgbt : réunion thématique Bi’Causerie avec Philippe Ariño, auteur de plusieurs ouvrages sur les cultures homosexuelles.
* jeudi 27 septembre à partir de 20h au Banana Café : réunion mensuelle de Bi’envenue destinée aux nouveaux.

Pour plus d’informations :

Le site de Bi’cause avec l’agenda
La page Facebook de Bi’cause
Le compte Twitter de Bi’cause

[Evénement] Sortie ciné Bi'cause : "Laurence Anyways"

Cher(e)s ami(e)s,

Nous vous donnons rendez-vous pour une sortie cinéma,
le mardi, 7 août 2012, séance de 21 heures
RDV devant le Cinéma des Cinéastes
à 20h45

Le Cinéma des Cinéastes
7, avenue de Clichy 75017 Paris
Métro : Place de Clichy

pour voir
Laurence Anyways
Film franco-canadien réalisé par Xavier Dolan, avec Melvil Poupaud, Suzanne Clément, Nathalie Baye. Drame, 2h39, 2012.

Synopsis :
Laurence Anyways, c’est l’histoire d’un amour impossible. Le jour de son trentième anniversaire, Laurence, qui est très amoureux de Fred, révèle à celle-ci, après d’abstruses circonlocutions, son désir de devenir une femme.

Venez nombreux pour vous faire un avis sur ce film !

[Evénement] Bi'cause le 26 juillet : bi'envenue mensuelle

Les activités de l’association bisexuelle parisienne Bi’cause, bien que ralenties pendant les vacances, continuent néanmoins tout l’été sous la forme des réunions mensuelles « Bi’envenue », destinées avant tout aux nouveaux venus souhaitant venir parler de bisexualité avec les membres de l’association.

Celle du mois de juillet aura lieu ce jeudi 26 juillet, à partir de 20h, au Banana Café (lieu habituel des Bi’envenues). L’association se réunira comme d’habitude au sous-sol du café, dans la salle du piano-bar.

Une Bi’envenue aura également lieu au mois d’août, toujours à la fin du mois : elle est pour le moment prévue pour le 30.

Outre les annonces que je relaie ici, vous pouvez vous tenir au courant des activités de l’association par la page d’agenda de son site, ou bien par le profil Facebook.

Bi'cause le 30 juin : Marche des fiertés de Paris et appel à volontaires

Drapeau de la fierté bisexuelle. Source : Wikimedia Commons.

(Source de l’image : Wikimedia Commons.)

La Marche des fiertés de Paris aura lieu ce samedi 30 juin : le départ aura lieu à 14h, place du Montparnasse. Voyez son parcours et le programme des animations prévues. Le cortège de Bi’cause sera en sixième position dans l’ordre de marche.

Je relaie ici l’appel de Bi’cause à des volontaires, bi ou « bi-philes », pour donner des coups de main au cortège de Bi’cause lors de la Marche des fiertés parisienne de samedi :

Nous avons besoin de beaucoup d’aides : pas pour conduire la camionnette, ça roule… mais pour tout le reste : porter la banderole, tenir le cordon de sécurité devant la camionnette, distribuer les flyers, assurer la buvette (que du soft !), mais aussi parader, et relayer les un-e-s et les autres pour que chacun-e puisse aussi vaquer et prendre du bon temps.

Enfin prévoir d’aider à la réalisation du pique-nique du soir.

Les lève-tôt pourront aussi nous donner un coup de main pour la déco de la camionnette dès 11h30, repas « sur le pouce » fourni… Nous nous retrouverons d’ailleurs à un endroit prévis, devant le 58 boulevard du Montparnasse.

Nous serons, normalement, le 7e cortège après le carré de tête, et défilerons donc sans doute dans le premier quart de la Marche, ce qui nous ferait arriver vers les 16h30 à Bastille.

Si un créneau vous est possible, faites-le-nous savoir par courriel : association_bicauseAROBASEyahoo.fr, merci.

En espérant vous voir en nombre.
À bientôt,

L’équipe de Bi’Cause.

On me dira : Mais que n’y vas-tu point ? Si fait, j’y serai ! Mais il faut être plusieurs pour faire un cortège, et même en étant très schizophrène je peux difficilement être plus de trois à la fois. Et même si vous n’avez pas envie d’aider, rappelez-vous que ce qui fait la force d’un cortège, c’est d’abord le nombre de gens derrière les banderolles ! Alors, que vous soyez bi ou simples bi-philes, venez marcher avec nous pour soutenir le cortège des bi samedi !

EDIT : Et donc j’y suis allé : voilà quelques impressions.

Bi'cause le 11 juin : discussion sur les discriminations au travail, avec Homosfère

Comme d’habitude, je relaie ici (très en retard, désolé ! J’étais persuadé que ce n’était pas si tôt) l’annonce de la prochaine réunion de l’association parisienne Bi’cause. Si vous voulez me transmettre une annonce d’événement en rapport avec la bisexualité, vous pouvez me contacter par MP sur Yagg ou laisser un commentaire à un article du blog.

BI’CAUSERIE
« DROITS ET DISCRIMINATIONS DES LGBT DANS LE MONDE DU TRAVAIL »
AVEC L’ASSOCIATION HOMOSFÈRE

11 JUIN 2012 – 20 H – CENTRE LGBT

la défense de l’égalité des droits pour les personnes lgbt au sein de l’entreprise
la lutte contre les lgbt-phobies au travail
Ces thèmes vous intéressent, vous parlent ? Qu’en est-il de la situation des LGBT, qu’en est-il de la situation des bi(e)s dans ce domaine aujourd’hui ?
Pour en discuter, nous avons souhaité inviter Sylvie Fondacci, présidente de l’association HomoSFèRe, l’association LGBT du groupe SFR et membre du collectif Homoboulot.

Pour aller plus loin, venez nombreux nourrir ces échanges sur un sujet encore trop peu approfondi et qui nous touche au quotidien.
Pour en savoir plus avant la Bi’causerie:
http://www.homosfere.org
http://www.homoboulot.org

Extrait de la déclaration de fondation de l’association HomoSFèRe par Sylvie Fondacci :
« L’idée de créer une association des personnels LGBT de SFR m’est venue il y a déjà quelques années. (…) en 2009, je me suis sentie prête pour cette aventure, prête à soutenir et à défendre une cause trop souvent mise au placard en entreprise, à encourager ceux qui hésitent encore à exister librement au sein de leur entreprise (…), c’est lutter contre toutes les discriminations, c’est oeuvrer pour la diversité qui est une richesse pour tous. »

Extrait de la présentation des objectifs du Collectif Homoboulot :
– Lutter contre les LGBTphobies, violences, harcèlements ou discriminations basés sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre et l’homophobie intériorisée (honte de soi, autocensure) ;
– Obtenir l’égalité des droits totale (dans les conventions collectives, statuts, règlements, et droit du travail) indispensable pour atteindre l’égalité réelle

Entrée libre
Centre LGBT, 61-63 rue Beaubourg, 75003 Paris
Après 20 h, sonnez.
Métro : Arts et Métiers, Rambuteau, RER Châtelet – Les Halles
Bus 38, 47, arrêt Grenier Saint-Lazare – Quartier de l’Horloge
Vélib’ stations n° 3010 et n° 3014